Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
31 mars 2012 6 31 /03 /mars /2012 17:53

 La garden party est morte… vive la garden party !

 

DSC00333.JPGLes Néréïdes – Bosquet, ces deux noms recouvrent l’ensemble d’habitations du bailleur social : 13 Habitat. 2000 personnes environ, y vivent. Nous avons créé, ici, depuis 2009 avec 70 familles un jardin partagé et puis un jardin pédagogique avec l’école.

L’AMIEU porte ce projet, anime avec les familles, les associations, les enseignants, les élèves et le bailleur social, le développement de ces jardins répartis en 2 lieux-dits : « La Terrasse », et « Les Restanques ». Cette garden party marque un temps forts de la vie de ces espaces désormais habités

 Dans le dictionnaire, entre le gardénia et le garde-pêche, il y a la  garden party : n.f – anglic., vieilli. Réception mondaine dans un jardin. Coût : plus de cent euros par personne… pour la dernière garden party de l’Elysée en 2009.

Si ce président, peu suspecté d’être mondain, mais taxé de beaucoup d’autres choses, a eu semblerait-il, la peau de La garden party. Il ne faudrait pas trop vite en déduire la mort du genre. Bien au contraire, démystifions, dépoussiérons, revisitons, ressuscitons même, pour de bonnes raisons ce qui a rassemblé tant de gens1, so interesting ! pendant si longtemps. Oui mais alors, quel objet génial, quelle bombe miracle pourraient capturer tant de poussière, et que faire ensuite de cette poussière ?

  La mélanger à la terrequi a nourri les beaux et bons légumes qui ont été cuisinés pour le 18 septembre 2010, par les jardiniers-locataires et pour les invités de la garden party des Néréïdes Bosquet, quartier de Saint-Marcel (13011 Marseille). Parole de jardinier !

  6.50 euros par personne, belle petite formation de jazz : 4 musicos et jolis standards compris, une soixantaine de personnes (locataires, amis, 1 journaliste, 2 financeurs, 13 Habitat le bailleur social sans qui rien n’aurait pu se faire), a revisité le genre, bien décidé à remettre le couvert dés que possible.

Ami lecteur, je lis dans le fond de ton œil brillant cette question : et le menu ?

Réalisé avec les herbes et légumes de ces jardins là  : brochettes tomates cerises mozzarella, riste d’aubergines, rizotto aux herbes, salades du jardin, rouleaux de printemps, gaspacho, cakes aux herbes, confiture de tomate verte, … .

  Ce fut beau et bon. Le plaisir d’être là primait sur toute autre(s) considération(s).

Rendez-vous a dores et déjà été pris pour la garden party de 2011. Nous pourrions alors rebaptiser l’évènement : que substitueriez-vous au terme garden party emprunté par nous le temps d’une année d’abstinence nationale (foin de la garden party du 14 juillet) ?

 

Fin de party

 

1Hiérarques, énarques, aristocrates, monarques, bobos même, familles, loges, clans, maisons, lords, nouveaux riches, potentats, amis de trente ans, quadras à Rollex, journalistes «embeded», (ex)mannequins shootés (« comme on dit dans la profession »),………………………………………..            ………………………………………..


(chacun peut compléter cette liste à sa convenance).

 Essaimer  

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Des jardins pour tous...Tous aux jardins
  • : présentation et actualités des jardins partagés où l'AMIEU intervient.
  • Contact

Recherche